Passerelle de l'Aigle

Passerelle de l'Aigle de nuit-Sept2021©PLD_leblueduck-Florence-Delaby
  • Espaces publics
  • En cours

En bref

Maître d’ouvrage : Paris La Défense
Maîtrise d’œuvre : Dietmar Feichtinger Architectes(mandataire), comprenant également le bureau d’études INGEROP (génie civil, électricité), ARCORA (économie) et WONDERFULIGHT (éclairagiste).

Programmation : rénovation et embellissement d’espaces publics
Emplacement : Esplanade Nord/Saisons
Livraison : 2021

Mise en valeur de la passerelle de l'Aigle

Paris La Défense a engagé une grande réflexion pour améliorer les liaisons entre le quartier d’affaires et les villes de Courbevoie et Puteaux. Un des chantiers prioritaires consiste à rénover et à mettre en valeur des passerelles emblématiques du territoire, et notamment la passerelle de l’Aigle. Plusieurs autres ouvrages ont été livrés en 2020.

Ce projet a un double objectif, celui à la fois de remettre en état des structures abîmées par le temps mais aussi celui de redonner une cohérence d’ensemble et une identité aux passerelles de Paris La Défense.

C’est l’agence d’architecture de renommée mondiale Dietmar Feichtinger Architectes qui a été mandatée par Paris La Défense pour réhabiliter ces ouvrages, car au-delà de la rénovation technique, il s’agit aussi d’une mise en valeur esthétique des ouvrages. Ainsi les passerelles bénéficient de nouveaux revêtements, de dalles lumineuses et d’un éclairage de nuit dans le but d’améliorer le confort d’usage des utilisateurs (et notamment des personnes à mobilité réduite).

La passerelle de l’Aigle connait depuis fin 2020 une rénovation technique qui consiste à réparer les bétons et les conduites d’eau de pluie, à rénover l’étanchéité et les revêtements, compléter les garde-corps et remplacer l’éclairage, pour assurer la pérennité de l’ouvrage.

Redonner une lisibilité, une fonction urbaine et une identité à des ouvrages vieillissants

Plus qu’une rénovation technique et une remise en état des structures, la mise en valeur des passerelles a pour objectif de redonner une fonction urbaine à ces ouvrages à travers leur mise en lumière, la création d’espaces de détente, la prise en compte d’un confort d’usages (accessibilité PMR par exemple) ou encore la proposition d’un parcours de découverte du quartier.

Cette lisibilité et cette identité transparait notamment par la création d’un fil rouge, langage commun entre toutes les passerelles qui permet une lecture continue et cohérente, tant symbolique que physique. La proposition de l’architecte de matérialiser ce fil rouge par le biais de rubans lumineux, et l’harmonisation des revêtements et garde-corps, confère à l’ensemble une identité qui n’existe pas aujourd’hui. Les passerelles sont ainsi des coutures symbolisées par des bandes de couleur intégrées au sol permettant le franchissement du boulevard circulaire.

Passerelle de l'Aigle de nuit-Sept2021©PLD_leblueduck-Florence-Delaby

Relier les quartiers et créer des portes d’entrée vers le cœur historique de Paris La Défense

Véritables agrafes urbaines, ces passerelles participent à l’intégration urbaine des voies rapides, à l’affirmation de centralités et à la création de relations physiques et visuelles entre plusieurs territoires. Ces connexions piétonnes sont autant de liens physiques et symboliques visant à relier les territoires entre eux, et les villes vers la dalle avec comme enjeu majeur de transformer ces passerelles en espaces publics plus engageants.

Valoriser le patrimoine urbain et architectural de Paris La Défense

Les passerelles sont un moyen de redécouvrir la ville et le territoire de Paris La Défense. Unique et atypique de par son architecture verticale et son histoire, Paris La Défense recèle également des panoramas grandioses, des constructions spectaculaires mais aussi des points de vue paysagers plus méconnus. Ce patrimoine historique et ce paysage urbain sont l’identité même de Paris La Défense.

Pour mettre en valeur cette singularité, la proposition architecturale retenue intègre des pupitres et écrans en verre dans les garde-corps de chaque passerelle. Les « écrans », confiés à un artiste, matérialiseront ainsi des fenêtres sur la ville et inviteront les usagers à redécouvrir un paysage ou un point de vue particulier depuis l’ouvrage. Les pupitres proposeront un parcours de découverte de l’histoire du quartier. Tout comme les ouvrages, ces éléments seront rétroéclairés la nuit.


Le saviez-vous ?

15 décembre 1840 ; le bateau transportant le sarcophage d’ébène et de bronze de l’empereur Napoléon 1er accoste au débarcadère de Courbevoie. Une colonne surmontée de l’aigle impérial fut installée pour cette occasion en tête du pont de Neuilly et un temple dressé pour accueillir le cercueil qui sera inhumé aux Invalides. L’aigle de bronze qui surplombe la place Napoléon Ier, dans le quartier Saisons, témoigne de cet événement, tout comme le nom donné à la passerelle.