Aurore

Aurore
  • Bureaux
  • Commerces
  • Espaces publics
  • En cours

En bref

Aménageur : Paris La Défense
Investisseur : Aermont (SNC AER 2)
Architectes : Agences Viguier et Sisto Studios
Maitrise d’ouvrage (commanditaire) : Aermont - Orfeo
Maîtrise d’œuvre : Artelia
Assistant à Maitrise d’Ouvrage : Orfeo
Entreprise travaux : Petit (Vinci Construction)
Hauteur / étages : 133 m, 27 étages
Surface : 38 700 m²
Programmation : bureaux (31 500 m²) / commerces (3000 m²)
Livraison : 2022
Emplacement : Esplanade Nord, quartier Reflets (Courbevoie)

La future tour Aurore est issue de la restructuration de la tour du même nom, un immeuble emblématique du quartier d’affaires datant des années 70.

La société AER 2 a acquis auprès de Carlyle la tour Aurore, le bâtiment BNP et quelques lots adjacents dans le but d’engager un travail de transformation de cet ensemble immobilier et de revitaliser le quartier. Cette transformation s’opère en totale coordination avec Paris La Défense et s’inscrit dans sa politique globale de régénération du quartier Reflets.

Le projet Aurore consiste en la restructuration lourde et l'extension de la tour existante, ainsi qu’en la déconstruction/reconstruction du bâtiment adjacent.

Ce pavillon de huit niveaux est conçu comme une « lanterne ». Celui-ci proposera des services comprenant café/commerce et brasserie avec rooftop accessibles au public, auditorium, restauration d’entreprise, business center et espaces de bureaux. Le projet Aurore prévoit également des travaux d’aménagement aux abords de l’ensemble immobilier, destinés à améliorer l’accessibilité et l’attractivité du quartier Corolles-Reflets-Iris.

Paris La Défense profitera également de la restructuration de la tour pour venir réaménager l’ensemble des espaces publics du quartier Reflets, dans la continuité de ce qui a été entrepris sur la Place de l’Iris.

Les objectifs du projet

Ce projet de restructuration lourde vise à :

  • remettre à neuf, à adapter et mettre à niveau les plateaux aux exigences actuelles ;
  • rehausser la tour de 6 étages supplémentaires ;
  • déposer les façades existantes et réaliser de nouvelles façades modernes et performantes ;
  • respecter et maintenir l’identité de la tour, icone architecturale de Paris La Défense ;
  • créer une nouvelle offre de services, ouverte sur le quartier dans un nouvel immeuble.

Sur 38 700 m², le programme (tour + pavillon) c’est :

  • un ensemble d’immeuble de grande hauteur (IGH) composé de 2 bâtiments reliés par une rue intérieure ;
  • une tour de bureaux et services ;
  • un bâtiment dédié aux commerces et services ;
  • une signature architecturale de Jean-Paul Viguier et Nicolas Sisto.

La tour Aurore répond à des certifications environnementales et techniques de premier plan, telles que :

  • NF HQE Excellent ;
  • BREEAM Excellent ;
  • WELL Gold ;
  • WIRESCORED Platinium ;
  • Ready to Osmoz ;
  • ALDREN.

Le projet en chiffres :

  • 38 700 m² de surface totale
  • 31 500 m² de surface de bureaux à terme
  • 3 000 m² de surface dédiée à la restauration
  • 133 mètres
  • 27 étages dont une surélévation de 6 étages
  • dernier étage avec terrasse, culminant à 133 mètres

Le point sur le chantier

La première phase de chantier, qui correspondait au curage, désamiantage et dépose des façades de la tour, a été livrée en octobre 2019. La seconde phase de chantier, le gros œuvre et la pose progressive des façades, a démarré depuis le début du mois de novembre 2019.

En 2020, l’entreprise travaux a terminé la déconstruction de l’ancien bâtiment BNP, les travaux de reprise en sous-œuvre dans le parking Reflets 2, ainsi que les travaux de charpente métallique.

En 2021, ce sont les travaux de distribution des corps d’état technique qui sont réalisés (réseaux, chauffage, climatisation, plomberie etc), les travaux sur les batteries d’ascenseurs dans le noyau de la tour et les travaux liés à la pose des façades.

Les enjeux du projet pour Paris La Défense

Le choix de restructurer la tour Aurore présente de nombreux bénéfices. Celui d’abord de venir transformer un actif obsolète de seconde génération tout en faisant profiter aux futurs utilisateurs de prestations similaires aux actifs neufs qui répondent aux demandes du marché.

Ce choix permet également de limiter l’impact environnemental qui est important dans le cas d’une démolition-reconstruction et de livrer un actif modernisé dans un calendrier plus resserré.

Pour Paris La Défense c’est aussi un projet qui aura des conséquences bénéfiques pour les abords, grâce à la requalification des espaces publics, à l’ouverture du Patio des Reflets, à la clarification et à l’amélioration des liaisons verticales.

À terme c’est tout le quartier Reflets, et son pôle commercial, qui se verront revivifiés.

Le saviez-vous ?
Érigée au tout début des années 1970 sous l’impulsion des Mutuelles du Mans Assurances (MMA), la tour Aurore dite de « deuxième génération », est le fruit du trio d’architectes : Claude Damery, Pierre Vetter et Gilbert Weil.

Cliquez pour agrandir et découvrir toutes les images

  • Aurore
  • Aurore
  • Aurore