Le Parc : Pour un nouveau parc urbain à Paris La Défense !

Le Parc : Pour un nouveau parc urbain à Paris La Défense
  • Equipements
  • Espaces publics
  • En cours

En bref

Aménageur et maître d’ouvrage : Paris La Défense
AMO Architectes et urbanistes / Entreprises travaux :

  • Phase préfiguration : Agence Hamelin/Studio-Dièse, Laureline Guilpain, S’pace Environnement
  • Phase réalisation 2019-2021 : Atelier Foïs, Botanica, Prosbois, Biema
  • Phase réalisation 2022 – 2026 : Michel Desvigne Paysagiste, Arcadis, Urban Eco-scop, Ville Ouverte Surface : 6 hectares - 600 m de long
    Emplacement : Du bassin Takis au bassin Agam - Axe de La Défense / Esplanade (La Défense)
    Livraison : Horizon 2026

Et si demain, Paris La Défense devenait un site exceptionnel de promenades et d’activités ? Et si nous transformions ensemble l’Esplanade de La Défense pour en faire un vaste parc urbain, vivant au rythme des saisons et des envies de chacun ?

C’est cela, Le Parc ! Ou plutôt c’est cela la mise en Parc. C’est une promesse. Celle de nouveaux lieux de convivialité́ et de partage, celle d’un cadre de vie et de travail amélioré́. C’est aussi une expérience au long cours où vous allez pouvoir métamorphoser l’esplanade, accompagnés des équipes de Paris La Défense. Ensemble, habitants, salariés, commerçants, étudiants... redonnons place à la nature, au sport et à la culture dans la ville.

Plan d'implantation du Parc

Plan d'implantation du Parc

L’Esplanade de La Défense est depuis longtemps un territoire d’expérimentations et de manifestations : prairie végétale temporaire, jardin partagé, animations temporaires, food truck, expérimentations de mobiliers urbains, parcours artistiques, œuvres végétales temporaires, transformation de la place basse... S’y ajoutent des projets immobiliers orientés loisirs et restauration comme Oxygen et Table Square, mais aussi des usages initiés par les utilisateurs du site comme la pétanque ou les pique-nique. Le projet du Parc s’en inspire et s’en nourrit pour transformer l’esplanade, encore relativement minérale, en un espace public exceptionnel du quotidien, en le végétalisant et en l’animant pour le transformer en un véritable parc urbain de 7 hectares. Ce dernier s’étendra sur 600 mètres de long, entre les bassins Agam et Takis.

Genèse et phasage du projet

Démarche de transformation progressive, Le Parc rassemble plusieurs projets dans le projet.

En 2017, la place Basse a été largement végétalisée, devenant un lieu très apprécié du public. C'était la première pierre du projet du Parc, initiant l’ambition de verdir l'esplanade. En 2019, après une consultation engagée auprès des habitants pour définir quels seraient les futurs usages de l'esplanade, cette ambition s'est affirmée en projet pour devenir le projet du Parc.

Dès lors, le choix a été fait de transformer l’esplanade par petites touches, de manière progressive et par phases, pour aboutir in fine à un projet ambitieux de transformation pérenne :

Objectifs programmatiques du Parc

Hormis l'objectif de végétaliser généreusement l’esplanade, Paris La Défense repense profondément l’axe historique en alternant places et promenades végétalisées pour offrir aux utilisateurs un cadre de vie ou de travail amélioré et de nouveaux usages récréatifs ou sportifs. Le projet du Parc vise également à contrer les îlots de chaleurs et à recréer des sols naturels afin de participer à la lutte contre le réchauffement climatique.

Le Parc a été conçu comme un projet responsable, permettant une gestion écologique du site (politique « zéro pesticide » et une gestion différenciée des espaces verts), la création d’îlots de fraîcheur, une plus grande perméabilité du sol et la plantation d’espèces végétales locales.

Dans le détail, les 5 objectifs du projet

  1. Un parc urbain « nature » : Le Parc, c’est avant tout un travail de végétalisation accrue de toute l’Esplanade de La Défense : jardins fleuris, bosquets, arbres, pelouse... Tout est pensé pour faire de l’esplanade un véritable parc urbain où la nature a toute sa place.
  2. De nouvelles continuités et traversées : Le projet cherche à créer du lien et à favoriser les échanges entre usagers et entre Puteaux, Courbevoie et les différents sites du territoire élargi de La Défense. Il s’agit non seulement de réorganiser et de pacifier les voies de circulation (piétons, cyclistes, trottinettes électriques…) mais aussi d’ouvrir le site sur les espaces et rues perpendiculaires au Parc. Piétons, vélos, trottinettes électriques… Le Parc sera un lieu où chacun aura sa place et son espace. Ce sera aussi une ouverture de l’esplanade vers les villes alentours et sur les différents sites formant notre territoire.
  3. Des places et des espaces modulaires et conviviaux : Le Parc sera constitué d’une succession d’espaces conviviaux, actifs ou plus intimes. Ces places et espaces rassemblent différents usages et ambiances et favorisent les temps de pause, de rencontres et de loisirs. Ils donnent la part belle à la nature, aux usages sportifs et aux loisirs, que ce soit par le biais d’animations temporaires, d’aménagements paysagers ou de mobiliers urbains spécifiques, et ce pour tous les usagers de Paris La Défense.
  4. Un sol vivant : Le travail sur le sol du Parc est une composante essentielle du projet. L’espace sous dalle pourra par endroit être comblé et remplacé par un nouveau sol plus fertile à l’image du Cœur Vert.
  5. Un parc durable : Vert le Parc sera, mais pas que ! Il sera durable grâce à une gestion écologique du site, la création d’ilots de fraîcheur, une plus grande perméabilité du sol, la plantation d’espèces végétales locales et une meilleure accessibilité pour les personnes à mobilité réduite…Le projet se veut responsable, non seulement par rapport à l’environnement mais aussi par rapport à ses publics.

Phase 1 : Cœur Vert

En 2020, le projet de mise en Parc de l’esplanade de Paris La Défense s’est concrétisé ! La première phase livrée concerne la « Séquence basse », située à proximité de la station de métro Esplanade de La Défense.

Ce sont 1 000 m2 d’espaces végétalisés supplémentaires qui marquent l'entrée de l'esplanade. Ce « cœur vert » s’articule autour d’un large jardin, encadré d’allées pour flâner, s’allonger, faire une pause. Sous les tilleuls, les deux bosquets arborés aux essences mixtes viennent compléter la séquence. Ils constituent des réservoirs de fraîcheur en période estivale.

Le Parc et son Cœur Vert (c) Paris La Défense - Constance Decorde

Le Parc et son Cœur Vert © Paris La Défense - Constance Decorde

Le Cœur Vert est composé d’une vaste pelouse aménagée pour des plantations, et de jardins frais et brumisés, dont les essences mixtes permettent de faire varier les ambiances au fil des saisons. Il offre à la fois des lieux de repos et de contemplation et des espaces plus actifs pour pratiquer des activités.

En parallèle, les espaces verts sous les tilleuls à l’entrée de l’axe, côté Bassin Takis, ont été revitalisés. L’éclairage a également été travaillé pour apporter un confort le soir venu, avec l’ajout de candélabres. Un nouvel accès pour les personnes à mobilité réduite a été créé pour faciliter l’accès au cœur de l’esplanade.

Ce Cœur Vert permet aujourd’hui de régénérer le patrimoine historique paysager de l’axe, favoriser la biodiversité, apporter du confort d’usage et un confort climatique tout en enrichissant et protégeant les espaces plantés actuels. 3 000 bulbes ont été plantés dans la pelouse, qui fleuriront chaque printemps.

Phase 2 : Nouveaux Paysages

Après le Cœur Vert, ce fut au tour de la partie haute de l’esplanade de se transformer pour continuer de dérouler le "tapis de verdure". Depuis mi-2020, la métamorphose de l’esplanade de La Défense s'est poursuivie avec la séquence baptisée « Nouveaux Paysages » de la Mise en Parc. Avec cette étape, Paris La Défense poursuit le double objectif de renforcer la fraîcheur du site et de diversifier les espèces d’arbres présentes sur l’esplanade, à moyen et long termes.

Un air de sous-bois

Les Nouveaux Paysages du Parc (c) Paris La Défense - Constance Decorde.

Les Nouveaux Paysages du Parc © Paris La Défense - Constance Decorde.

À l’été 2020, des îlots forestiers agrémentés de hamacs en bois sous les platanes de l’esplanade ont été installés. Présents depuis plus de 30 ans sur la dalle de Paris La Défense, les platanes, dont l’essence est historique sur le territoire, ont été installés dans un sol fertile composé d’une riche épaisseur de terre végétale de 150 à 200 cm.

150 jeunes arbres d’essences inédites, plantés à leur pied, vont explorer entre autres la qualité et le potentiel du sol en place. Mais c’est avant tout pour Paris La Défense l’occasion d’expérimenter une nouvelle diversité d’arbres sur le territoire. L’intégration de ces jeunes arbres doit permettre d’identifier quelles sont les espèces capables de s’adapter aux conditions si particulières du site, c’est-à-dire un sol sec, calcaire, caractérisé par une compétition racinaire, dans un environnement urbain...

Un jardin éphémère et expérimental

Plan de l’ensemble du dispositif du jardin éphémère (c) atelier Fois

Plan de l’ensemble du dispositif du jardin éphémère © atelier Fois

Au printemps 2021, des jardins hors sol sont venus compléter le décor. Avec ses paysages insolites pour un quartier d’affaires, l’allée centrale offre désormais une agréable promenade au fil de l’eau qui traverse ainsi différents jardins, eux-mêmes connectés, via des allées secondaires, aux parterres ombragés aménagés sous les platanes.

Déplacez la ligne centrale blanche pour découvrir l'évolution avant/après

Concrètement, ce sont 13 jardins hors sol qui ont vu le jour, dans d’élégantes jardinières en bois de 80 à 168 m², avec 45 essences végétales sélectionnées dans le cadre de cette expérimentation prévue pour durer au moins 3 ans. Caractérisés de frais ou secs, elles rassemblent des essences vivaces (verveine…) et structurantes (yucca…) ainsi que des arbustes. Les rives des 6 jardins d’eau imaginés (sur les 13 implants paysagers) sont agrémentées de végétaux adaptés au milieu humide à l’image de l’iris des marais, du roseau aromatique ou encore du nénuphar nain.

Déplacez la ligne centrale blanche pour découvrir l'évolution avant/après

Véritables laboratoires, ces jardins classés par thématiques permettent de suivre l'adaptation des plantes selon que les milieux soient secs, humides ou ombragés. Nos objectifs ? Déterminer quels sont les végétaux les plus adaptés aux conditions climatiques particulières du quartier, optimiser l’irrigation pour préserver nos ressources en eau et apporter plus de confort aux usagers du site. Chaque mois, Paris La Défense rend public les relevés.

Les matériaux des jardinières ont été choisis pour leur durabilité et leur capacité à être recyclés lors du démontage de l’installation. Ce projet étant une installation provisoire, destinée à être démontée une fois que les travaux définitifs du Parc seront entamés sur cette séquence de l’esplanade, il a été conçu pour pouvoir être entièrement recyclé. Les végétaux seront quant à eux replantés ailleurs.

En vous rendant sur place, pour pouvez également vous laisser guider par l'exposition pédagogique installée à proximité des jardins.

Nouveaux Paysages en chiffres

  • Un îlot forestier de 960 m² sous les platanes avec 150 jeunes arbres plantés
  • Des jardins plantés hors sol sur une surface totale de 1 600 m², avec 13 jardins en bac de 80 m² à 168 m²
  • Au total, plus de 2 500 m² de « Nouveaux Paysages »
  • Plus de 45 essences végétales réparties dans les jardinières selon 4 ambiances paysagères : méditerranéenne, forestière, humide, cultivée
  • 5 mois de travaux entre novembre 2020 et mars 2021

Phase 3 : Le Parc à l’horizon 2026

Fin 2022, le projet du Parc prendra un nouvel élan. Paris La Défense a désigné en 2021 le groupement de maîtrise d’œuvre chargé de métamorphoser durablement l’Esplanade de La Défense en un vaste parc urbain de 7 hectares, entre les bassins Agam et Takis. L’équipe est menée par l’architecte-paysagiste Michel Desvigne.

La mission du groupement : imaginer un aménagement cohérent et pérenne des espaces publics de l’esplanade, tant en surface qu’en sous-face (réseaux, assainissement...). Les principes d’aménagement, établis au terme des études effectuées en 2021, devront préserver le projet originel et s’inspirer des expérimentations en cours tout en prenant en compte les retours d’expérience d’habitants et de salariés. Le démarrage progressif des travaux est pour fin 2022.

Les axes de travail pour une transformation durable

Parmi les attendus de Paris La Défense, la réflexion du groupement mené par Michel Desvigne Paysage doit :

  • préserver le patrimoine historique de l’Axe en respectant et en révélant l’héritage de Dan Kiley, paysagiste-concepteur de l’esplanade en 1972 ;
  • renforcer la présence du végétal et de la biodiversité au cœur du quartier d’affaires ;
  • imaginer des solutions simples, durables et économes (réemploi des matériaux pour une gestion à long terme, conservation autant que possible de la végétation existante…) ;
  • adopter une gestion écoresponsable des eaux pluviales ; animer l’espace public avec un traitement de l’eau qualitatif et récréatif ;
  • améliorer les liaisons entre Puteaux et Courbevoie, mais aussi entre le dessus et le dessous ;
  • améliorer le confort d’usage de l’espace public (ombrage, fraîcheur) ;
  • s’adapter aux nouvelles fonctionnalités, notamment les mobilités douces.

Un groupement d’expérience au service du projet

Équipe composée d’ingénieurs, d’architectes, de paysagistes, d’écologues et d’urbanistes, le groupement Michel Desvigne Paysagiste a été retenu pour sa compréhension fine des attentes de Paris La Défense. De plus, le groupement possède de nombreuses références en matière d’aménagement de jardins sur dalle et d’espaces publics emblématiques (parmi les réalisations : le jardin des Boulingrins à Monaco, le quartier Otemachi à Tokyo, les jardins du Ministère de la Culture et du campus Jussieu à Paris…).

L’agence Michel Desvigne Paysagiste (MDP) bénéficie de l’expérience de son fondateur, paysagiste, dont la compréhension des enjeux urbains lui a valu le Grand Prix de l’Urbanisme en 2011.

Le bureau d’études Arcadis apporte ses compétences en termes de structure et d’assainissement.

La société Urban-Eco Scop, spécialisée en écologie urbaine, garantit la pertinence écologique du projet.

L’équipe Ville Ouverte qui regroupe une trentaine d’urbanistes, architectes, ingénieurs et programmistes, est experte de la concertation publique et assurera le dialogue avec les riverains.