Cure de jouvence pour le Quartier Corolles Reflets Iris

Le quartier Reflets-Iris en 2023 (c)Imica
  • Espaces publics
  • En cours

En bref

Maîtrise d’ouvrage : Paris La Défense
Conception urbaine : Urbanica-SLG-EGIS-Concepto
Programmation : requalification et création d’espaces publics et d’espaces verts
Emplacement : Esplanade Nord / Quartier Corolles-Reflets-Iris
Livraison : T1 2023

plan localisation projet espaces publics Corolles Reflets Iris

Localisation de la zone du projet en vert

Repères géographiques :
1 – Place des Corolles
2 – Place des Reflets
3 – Patio des Reflets
4 – Place de l’Iris

1. Introduction

Paris La Défense initie et pilote le renouveau du premier quartier d’affaires d’Europe. L’Établissement public local fait de La Défense une destination vivante, dotée de véritables quartiers, mixtes, animés et agréables à habiter. Côté Courbevoie, le renouveau du secteur Corolles-Reflets-Iris s’inscrit dans la continuité de la rénovation de la place des Corolles et de la Place de l’Iris. Ainsi, aux abords de la tour Aurore, les espaces publics vont être réaménagés de manière à les rendre plus agréables et plus lisibles.

Dans le secteur Corolles-Reflets-Iris, Paris La Défense a mené des études, en parallèle des travaux entrepris par Aermont sur la tour Aurore, pour repenser les espaces publics environnants, et plus largement de l’ensemble du quartier. Dans la continuité du nouvel aménagement de la Place de l’Iris, plusieurs objectifs ont guidé la réflexion autour de ce projet, parmi lesquels la rénovation complète et l’ouverture du patio des Reflets, la création d’une perspective qualitative entre la place de l’Iris et la place des Reflets, la simplification des cheminements piétons, la végétalisation et l’embellissement des espaces publics du quartier avec des matériaux contemporains.

Le patio des Reflets va faire l’objet d’une restructuration en profondeur de manière à le rendre plus lumineux, agréable et ouvert. Une partie de la dalle qui cache actuellement les commerces du patio et les connexions entre le patio et la place des Reflets sera supprimée. Un escalier plus large et plus visible viendra se substituer à l’actuel, et la batterie d’ascenseurs dont la fonction principale aujourd’hui est la desserte du parking des Reflets sera remaniée et permettra aux personnes à mobilité réduite de relier le parc de stationnement ainsi que les deux niveaux de la dalle.

Les espaces publics feront l’objet d’une végétalisation : une « lentille végétale » sera créée sur la place des Reflets et de nouvelles plantations, en « coteau » et autour de « salons paysagers » seront réalisées entre les tours Aurore et Manhattan dans l’espace libéré par le nouveau pavillon de la tour Aurore. Enfin, des dalles en béton clair, des pierres naturelles claires et du mobilier en bois viendront habiller la place des Reflets et son patio.

Côté circulation, les liaisons entre la dalle et le boulevard Circulaire seront améliorées. Un large escalier reliera l’allée Marvingt et la dalle,entre le socle du Pavillon Aurore et la tour Manhattan tandis qu’un escalier et deux ascenseurs accessibles aux cycles permettront de connecter l’allée Marvingt et la place des Reflets. Enfin, les mobilités douces seront encouragées, avec l’implantation sur l’espace public d’une cinquantaine d’arceaux à l’usage des cyclistes.

C’est toute la physionomie du secteur Corolles-Reflets-Iris qui va changer. Avec une place de l’Iris rénovée et ses deux nouveaux restaurants, un sol unifié et confortable, des aménagements de qualité, un pôle de santé, un patio des Reflets entièrement relooké, le quartier s’apprête à connaître une nouvelle jeunesse.

Le quartier Reflets-Iris en 2020 (c)Imica

Le quartier Reflets-Iris en 2020 © Imica

Le quartier Reflets-Iris en 2023 (c)Imica (image non contractuelle)

Le quartier Reflets-Iris en 2023 © Imica (image non contractuelle)

2. Corolles-Reflets-Iris, hier et aujourd'hui

Une transformation progressive des espaces publics

Dès 2016, la terrasse Reflets a donné lieu à une première phase de rénovation, suivie en 2018 par la transformation de la place de l’Iris. Sur 6000 m², les revêtements clairs et contemporains délicatement mis en lumière prolongent la tour Saint-Gobain.

La rénovation des sols, l’agrandissement des massifs, la plantation d’arbres supplémentaires (soit 52 arbres au total sur la Place de l’Iris) et la nouvelle infrastructure commerciale conçue par l’agence Tolila + Gilliland préfigurent le futur visage du quartier.

Cette première métamorphose progressive s’est accompagnée en 2018-2019 d’un important chantier de rénovation des entreponts. Cette « reconquête » des espaces souterrains a permis d’optimiser les fonctionnalités du quartier avec la reconfiguration des espaces dédiés aux livraisons, aux taxis, à la dépose-minute ou à la gestion des déchets.

La rénovation de la passerelle Reflets, qui surplombe le boulevard circulaire en direction de Courbevoie a quant à elle dépassé le simple cadre d’une remise en état. Signant la nouvelle identité des passerelles du quartier d’affaires, cette liaison est habillée de nouveaux revêtements, de dalles lumineuses et d’un éclairage de nuit. Des pupitres et écrans en verre seront intégrés dans les garde-corps.

Une volonté pour demain : relier les espaces et les usages

À lui seul, le nouveau visage de la place de l’Iris établit une nouvelle communication avec les différents niveaux de dalle. Il relie également les espaces publics et privés, les salariés et les habitants. Paris La Défense souhaite poursuivre cette transformation à l’échelle du quartier, en réunissant des espaces et des fonctions jusqu’ici séparés. Il s’agit plus particulièrement de :

  • créer de nouvelles perspectives urbaines et paysagères,
  • relier les trois niveaux par des cheminements larges et ouverts,
  • conforter la dimension commerciale du patio des Reflets

L’objectif de la transformation des espaces publics est d’aboutir à un meilleur équilibre pour bien travailler, habiter et vivre à La Défense. Ensemblier et aménageur, Paris La Défense poursuit ainsi la démarche engagée dans les secteurs des Groues, du Croissant ou de la Rose de Cherbourg, destinés à devenir des lieux de vie à part entière.

Cette réflexion intègre l’amélioration des accès vers les autres secteurs du quartier d’affaires (esplanade de La Défense, Cœur Défense, Saisons…) et la ville de Courbevoie.

Le patio en 2021 ©PLD_leblueduck-Florence-Delaby

Le patio en 2021 © Paris La Défense leblueduck - Florence Delaby

En 2023, un patio ouvert et un nouvel escalier monumental pour relier les niveaux (c)Imica (image non contractuelle)

En 2023, un patio ouvert et un nouvel escalier monumental pour relier les niveaux © Imica (image non contractuelle)

3. Demain, un quartier plus vert et plus durable

Le réaménagement du quartier Corolles-Reflets-Iris vise en grande partie à rétablir des continuités :

  • continuité visuelle, avec la suppression des obstacles les plus proéminents,
  • continuité des cheminements, avec des parcours plus lisibles et plus ouverts,
  • continuité des revêtements, avec une harmonisation des matériaux, des textures, des couleurs, des effets de surface et du caractère naturel des sols.

Des sols plus naturels

Pour mieux se repérer dans un secteur longtemps marqué par une grande variété de matériaux et d’obstacles, le remplacement des revêtements des espaces publics se veut sobre et aussi naturel que possible. Il s’inscrira en cohérence avec le renouveau du quartier.

Afin de limiter l’effet « patchwork » des différents niveaux de dalle, la pierre calcaire (niveau Reflets) et le béton architectonique (place de l’Iris), tous les deux dans des tons clairs, sont privilégiés pour le projet de réaménagement.

Des variations sont proposées :

  • La pierre bleue soulignera notamment les traversées des espaces verts créés ou requalifiés.
  • Le granit sera présent autour de la tour D2, dans la continuité des aménagements existants de l’allée Marvingt.

Un salon végétal

Sur le patio des reflets, en contrebas de la résidence Vision 80 et à proximité de la tour Aurore, un dôme engazonné sur lequel s’élancent des arbres de belle dimension dialoguera avec les jardinières situées plus au Nord, formant une « lentille végétale » agrémentée de graminées, fougères et plantes vivaces. Prunus, Magnolias ou érables champêtres répondront avec générosité à l’aspect contemporain des nouveaux sols. Ils seront entourés de Sauge d’Afrique, d’Aspérule odorante – ou Petit Muguet -, lierre grimpant ou de Santoline verte. Les massifs seront traversés de cheminements pavés.

Aux 51 arbres de la Place de l’Iris, d’autres aménagements paysagers viendront étoffer la trame végétale existante. Entre la tour Manhattan et le pavillon « lanterne » de la tour Aurore, plusieurs salons paysagers, propices aux moments de récréation, seront aménagés. Devant la résidence Manhattan Square, les plantations seront également repensées pour y apporter plus de diversité végétale.

En 2023, des salons paysagers et des plantations « en coteau » au pied des tours Aurore et Manhattan (c)Imica (image non contractuelle)

En 2023, des salons paysagers et des plantations « en coteau » au pied des tours Aurore et Manhattan © Imica (image non contractuelle)

4. Un quartier plus mixte, fonctionnel et reconnecté

Les programmes immobiliers du quartier Corolles-Reflets-Iris ont lancé le signal d’une réhabilitation complète des espaces publics. Loin de signer un projet ex-nihilo, la multiplicité des interventions tire parti de l’existant, valorise l’identité du quartier et replace ses atouts sur le devant de la scène. À La Défense, la mixité s’invente depuis plus de 40 ans.

Une vocation réaffirmée

Avec les récents programmes immobiliers (D2, Saint-Gobain…), la transformation du socle Europe et la réhabilitation de Aurore, le quartier Corolles-Reflets-Iris renforce la présence des activités tertiaires qui demeurent l’ADN de La Défense. L’arrivée de sociétés de toute taille résulte du confort des espaces collaboratifs comme du développement d’une nouvelle offre de services autour du sport, de la restauration et du bien-être.

Après plusieurs années d’attente, le « retour » des salariés se combine avec le maintien d’une forte présence résidentielle. Cette vocation mixte définit le quartier Corolles-Reflets-Iris depuis l’origine. Elle est aujourd’hui réactivée par le projet de modernisation des espaces publics porté par Paris La Défense. Les espaces publics rénovés permettront en effet une qualité d’usage bien supérieure, en favorisant notamment les moments de pause et de détente.

Cette transformation passe par le renouvellement des revêtements, du mobilier urbain et de la trame paysagère, ainsi que par des opérations plus structurelles, avec :

  • la suppression des portions de dalles qui représentent aujourd’hui des obstacles visuels et physiques
  • la construction d’un nouvel escalier entre les places Reflets et Iris, simplifiant les cheminements piétons
  • l’amélioration des connexions avec le boulevard circulaire grâce à la réalisation de nouvelles liaisons

De nouveaux commerces et services

Au pied de la résidence Vision 80, l’ancien centre commercial Buref situé dans l’entrepont Reflets abritera bientôt un pôle médical imaginé par Hélène Fricout-Cassignol Architectes. Prolongement de la stratégie de Paris La Défense pour la réaffectation des volumes sous dalle, ce lieu ouvert à tous proposera, sur 1 000 m² environ :

  • une maison de santé reliée à l’hôpital Foch de Suresnes,
  • un centre d’imagerie,
  • une pharmacie.

Côté Iris, la « coque commerciale » en bois Conçue par Tolila + Gilliland Atelier Architecture accueillera deux enseignes de restauration. Une terrasse donnant sur les nouvelles plantations animera la place. Tout près, l’édicule en béton du parking Iris recevra un nouvel habillage moderne pour mieux s’intégrer à son environnement.

En vis-à-vis, côté Nord, la nouvelle brasserie du nouveau pavillon « lanterne » de la tour Aurore sera ouverte à tous.

Les commerces du patio Reflets vont eux aussi pouvoir s’affirmer, devenant une nouvelle destination pour les salariés comme pour les habitants. Ouverts sur la place des reflets et visibles depuis la place de l’Iris, ils profiteront d’une nouvelle attractivité.

Mieux circuler dans le quartier

L’escalier reliant les niveaux Reflets et Iris participera directement à la dynamique commerciale du patio reflets. Doublé d’un édicule d’ascenseurs, il fera du patio un lieu facile à repérer, à atteindre et à parcourir.

L’escalier projeté entre les tours Aurore et Manhattan est une liaison supplémentaire qui permettra de gommer l’effet barrière de la dalle du quartier d’affaires et d’ouvrir le niveau Iris sur le boulevard circulaire.

Près de la tour D2, un nouvel escalier permettra de rejoindre l’allée Marvingt. Complété de deux ascenseurs accessibles aux vélos, ce nouvel accès complètera la passerelle Reflets, modernisée en 2020 et permettra aux cycles de relier aisément la dalle de la Défense à la ville de Courbevoie, vers le boulevard circulaire et la rue de Strasbourg.

En 2021, la perspective vers le patio est obstruée ©PLD_leblueduck-Florence-Delaby

En 2021, la perspective vers le patio est obstruée © Paris La Défense leblueduck Florence Delaby

En 2023, la perspective sera dégagée vers le patio, et des salons paysagers remplaceront les dalles au pied de la tour Manhattan (c)Imica (image non contractuelle)

En 2023, la perspective sera dégagée vers le patio, et des salons paysagers remplaceront les dalles au pied de la tour Manhattan © Imica (image non contractuelle)