Eole Cnit La Défense

Eole Cnit La Défense
  • Transports
  • En cours

En bref

Aménageur : Paris La Défense
Maître d’Ouvrage : SNCF et Ile-de-France Mobilités
Financeurs : Etat, Région IDF, Société du Grand Paris, Ville de Paris, Le Département des Hauts-de-Seine, Le Département des Yvelines, Ile-de-France Mobilités, SNCF Réseau
Maître d’œuvre : Setec-Egis
Emplacement : Arche Nord - Sous le CNIT (Puteaux)
Mise en service : 2023

Arrivée de la ligne E du RER à La Défense dès 2023

Déclaré d’utilité publique le 31 janvier 2013, le projet du prolongement du RER E vise à renforcer les connexions entre l’Est et l’Ouest franciliens, en proposant une nouvelle qualité de service.

Le projet Eole consiste à prolonger de 55 km vers l’ouest la ligne du RER E actuelle, de la gare Haussmann Saint-Lazare à la gare de Mantes-la-Jolie en passant par le quartier d’affaires de La Défense et Nanterre. 47 km de voies existantes entre Mantes-la-Jolie (Ligne J Paris- Mantes via Poissy) et Nanterre seront réaménagés et modernisés. Un tunnel de 8km sera creusé entre La Défense et Haussmann Saint-Lazare, terminus actuel du RER E.

Le projet s’accompagne de la création de 3 gares (Porte Maillot, La Défense-CNIT et Nanterre La Folie) et traversera 3 départements (Paris, les Hauts-de-Seine et les Yvelines). Au total, plus de 620 000 voyageurs par jour bénéficieront de cette nouvelle ligne dès la mise en service complète de la ligne en 2024.

Création de la nouvelle gare de la ligne E : La Défense-CNIT

Située en plein de cœur du quartier d’affaires de La Défense, la future gare de la ligne E « CNIT-La Défense » va contribuer fortement au développement du quartier d’affaire : une ligne de nouvelle génération, plus de trains, une nouvelle gare dont les volumes impressionnants vont permettre d’accueillir des flux de voyageurs importants. Elle sera la ligne la plus interconnectée d’IDF, notamment à la Défense avec (les Lignes L et U du transilien, le RER A, le tramway T2, la ligne 1 du métro et la future ligne 15 du Grand Paris Express...) Un lien plus direct et mieux connecté aux aéroports…

La future gare Eole sera implantée sous le CNIT, à plus de 30m de profondeur et les liens et correspondances avec le quartier et les autres lignes de transport seront facilités. Au niveau C du CNIT, une nouvelle salle d’échanges sera créée au même niveau que celle existante, La Défense Grande Arche, et reliée à cette dernière par le passage actuel. Cette nouvelle salle communiquera avec les niveaux supérieurs du CNIT, mais aussi avec le parvis, la place Carpeaux et l’extension du parvis côté Trinity.

L’accès aux quais du RER E se fera à partir d’un niveau en mezzanine en surplomb des quais, grâce aux différents escaliers fixes, escaliers mécaniques et ascenseurs qui y seront installés. Ce niveau constituera une salle d’échanges vers laquelle convergeront les principaux accès et correspondances : RER A, tramway T2, lignes Transilien L & U, sorties vers l’extérieur et vers le CNIT.

La nouvelle gare de la ligne E CNIT-La Défense sera mise en service en 2023, permettant de rejoindre l’Est parisien et la future gare de Nanterre-la-Folie à l’ouest. Puis en 2024, la mise en service sera complète jusqu’à Mantes-la-Jolie.

Un défi technique

Pour ce projet, le défi consistait à réaliser une gare souterraine de 18 000 m² à 20 mètres de profondeur, et à créer des interconnexions rapides et fluides dans la gare multimodale la plus fréquentée de France (connexion aux autres lignes de transport) ainsi qu’un accès direct sur le parvis de La Défense. Le chantier va impliquer le réaménagement du CNIT. Un des enjeux repose sur la capacité à déployer des solutions permettant de limiter au maximum les nuisances sonores et la propagation du bruit aux étages supérieurs. C’est pourquoi un « sarcophage acoustique » (sol, parois et plafond) enveloppe le chantier sous le CNIT. Le chantier se réalise à travers plusieurs opérations : la reprise de fondations du CNIT, qui sera comme mis en lévitation avec la reprise en sous-œuvre de ses 124 pieux, la construction du corps principal de la gare, la création des espaces de correspondances avec les transports en commun et le CNIT, la création des différentes sorties du RER E, tout en assurant la mise en accessibilité de la gare aux personnes à mobilité réduite (ascenseurs, quais, rampe, dispositifs antidérapants et bande d’éveil à la vigilance).

Les bénéfices pour les voyageurs

  • Un nouveau RER pour desservir La Défense d’est en ouest
  • 2 sorties qui permettront de rejoindre les différents quartiers autour du CNIT, 2 correspondances avec les services de transports et un accès direct au CNIT
  • Plus de trains, plus rapides, plus confortables et plus modernes
  • Une nouvelle gare permettant d’accueillir des flux importants de voyageurs et de faciliter les correspondances en prévoyant de nouveaux espaces de transit
  • Une gare et des trains accessibles aux personnes à mobilité réduite (ascenseurs, escalators, trains au niveau du quai…)
  • Une desserte plus importante :
  • Des gains de temps sur votre parcours : par exemple de Mantes-la-Jolie à La Défense en 40 min contre 52 min, de La Défense à Magenta en 10 min contre 19 aujourd’hui
  • Un meilleur maillage du réseau francilien: davantage de connexions dans Paris et, notamment, des correspondances avec les RER B et D à Magenta, un accès facilité aux aéroports
  • Un RER qui contribue à l’amélioration des autres transports : désaturation du RER A, B, et D et de la gare Saint-Lazare
  • Une gare interconnectée : RER A, la ligne 1 du métro, les Transilien L & U, le T2 ainsi que la future ligne 15 du Grand Paris

Rétrospective de l’année 2020 et début 2021

En moins d’un an, plus de 120 000 m3 de terre ont été excavées : le terrassement du corps principal de la gare est aujourd’hui totalement achevé.

Parallèlement, les équipes des travaux souterrains ont franchi une étape majeure le 28 janvier 2021 avec le dernier des percements des 2 tunnels en bitube, soit la dernière connexion entre le corps principal de la gare, et les parties de la gare en tunnel (50 mètres de part et d’autre du corps principal de la gare).

En parallèle, les travaux de génie civil se poursuivent activement tant sur les tunnels en bitubes que sur les parties de gare en tunnel ou le corps principal de la gare : la réalisation des radiers a commencé courant janvier.

La suite des travaux sur le second semestre de l’année 2021

Dans la gare, les travaux de pose de voie et d’aménagement des locaux (second-œuvre) débuteront à l’été 2021. En ce qui concerne les couloirs de correspondances et entrées de la gare, les travaux de génie civil se termineront fin 2021. La création de la correspondance avec le couloir des lignes L, U et tramway 2 nécessitera quant à elle à l’été 2021 une opération lourde sous les voies du tramway 2 qui entraînera une interruption temporaire de la circulation.

Le calendrier prévisionnel du projet

  • 2016 : Travaux préparatoires au tunnel vers La Défense : déviation des réseaux, préparation au rabattement de la nappe souterraine, préparation du puits de creusement du tunnel.
  • 2017 : Travaux préparatoires, mise en place du rabattement de la nappe, installation du chantier notamment sous le CNIT et modification des fondations du CNIT par la technique de la reprise sous-oeuvre
  • 2018 – 2020 : création des nouvelles fondations du CNIT assurant la structure du corps principal de la gare, excavation et génie civil de la gare, et creusement des tunnels de part et d’autres de la gare
  • 2021 – mi 2022 : Second œuvre de la gare et équipements de l’infrastructure ferroviaire
  • Mi-2023 : mise en service

Cliquez pour agrandir

  • Eole CNIT Défense
  • Eole CNIT Défense
  • Eole CNIT Défense

Le Saviez-vous ?

Le plancher de la gare sera situé à 40 mètres sous terre. Au total, ce sont plus de 140 000 m3 de terre qui doivent être excavées pour créer le volume de la future gare, soit 50 piscines olympiques !