Altana

Altana

Année de construction : 2019
Architectes : KOZ architectes
Superficie : 8 709 m²
Hauteur : 2 bâtiments de 10 et 14 étages
Capacité : 128 logements dont 55 logements sociaux et 73 en accession libre
Transport le plus proche : RER A Nanterre-Préfecture à 5mn

Un symbole de la requalification du quartier

Situé à Nanterre, au croisement du quartier d’affaires, des Terrasses, des Jardins de l’Arche et du Parc André Malraux, le projet Altana renforce l’offre de logements développée dans ce secteur.

Ce programme porté par Nacarat et conçu par Christophe Ouhayoun, de l’agence KOZ Architectes, dispose d’une offre mixte de 128 logements du studio au 5 pièces, prolongés par des espaces extérieurs.

Il est constitué de 2 immeubles de logements :

  • un bâtiment de 10 étages de 55 logements destiné à du logement social (ICF La sablière).
  • un bâtiment de 14 étages de 73 logements en accession libre.

Le projet Altana livré en 2019, participe pleinement de la requalification de l’ensemble du quartier du Croissant. Construits à l’emplacement des parkings démolis en début d’année 2017, situés le long du boulevard de Pesaro à Nanterre, ces logements sont bordés d’espaces publics généreux dessinés par l’agence berlinoise Topotek. Ils disposeront d’un mobilier urbain sportif et ludique.

Concernant l’architecture du bâtiment, la priorité est donnée à la lumière : réfléchie par les façades blanches qui évoquent la Grande Arche à proximité. Elle procure une clarté naturelle qui traverse les larges baies vitrées pour ensoleiller les intérieurs des appartements. Des balcons protégés par des garde-corps en métal perforé, ponctuent la façade.

L'architecte, Christophe Ouhayoun

« C’est une nouvelle génération de logements, un empilement de maisons toutes différentes... On rentre chez soi par une rue intérieure où l’on peut rencontrer son voisin. Cette ruelle est le début d’un parcours vivant et varié jusqu’à son logement. La prolongation de l’espace de vie intérieur en grands balcons apporte de la profondeur aux perspectives visuelles vers l’extérieur et permet de personnaliser son espace au-delà de la façade. Ce n’est pas un simple nouveau bâtiment de logements mais une véritable nouvelle façon d’habiter. »