Nature en ville

Préserver les habitats naturels et les espèces

Les bords de Seine à Neuilly novembre 2020 © Florence Delaby

Paris La Défense entend bien déployer des trames vertes et bleues sur l’ensemble de son territoire. La trame verte et bleue est une démarche portant l’ambition d’inscrire la préservation de la biodiversité dans les décisions d’aménagement du territoire, contribuant aussi à l’amélioration du cadre de vie et à l’attractivité résidentielle et touristique.

Comment ? En créant des pistes cyclables végétalisées, des liaisons piétonnes, des rues plantées, des parcs et des jardins ! Ces espaces, reliés entre eux, permettront de :

  • Maintenir et reconstituer un réseau d’échanges pour que les espèces animales et végétales puissent assurer ainsi leur cycle de vie ;
  • Diminuer la quantité d’eau pluviale rejetée dans les égouts et favoriser leur infiltration dans le sol et leur absorption par des végétaux ;
  • Favoriser la baisse des températures lors des épisodes de canicule. Et oui ! Les végétaux rejettent de la vapeur d’eau dans l’air. La nature est bien faite non ?

La trame brune, quant à elle, est un levier de transition écologique en milieu urbain. Elle vise à favoriser la présence des sols vivants et fonctionnels en maintenant et en améliorant la qualité des sols en pleine-terre. Elle est également utilisée par Paris La Défense dans le cadre de ses futurs aménagements, comme celui du projet du Parc sur l’esplanade de La Défense.

C’est pourquoi Paris La Défense fait désormais appel à des équipes pluridisciplinaires dans le cadre de l’élaboration de ses projets d’aménagement. Ecologues, techniciens de l’environnement et hydrologues travaillent de concert avec les paysagistes pour veiller à préserver et améliorer la biodiversité du territoire de Paris La Défense.

Quelles espèces à Paris La Défense ?

Biodiversité à Paris La Défense juin 2019 © Carlos Ayesta

  • 124 espèces animales sauvages ont été observées dont la chauve-souris, la libellule, le Faucon pèlerin, le Serin Cini etc.
  • Le Faucon pèlerin vient nicher au sommet des tours de La Défense. De fait, il les assimile aux paysages habituellement fréquentés par les falconidés. Pour favoriser le maintien de ces rapaces dans la vallée de la Seine, quatre nichoirs ont été installés sur les tours EDF, Engie et près de La Grande Arche.

Revenir en haut