Les Extatiques : l’art contemporain à ciel ouvert

Les Extatiques : l’art contemporain à ciel ouvert (c) Martin Argyroglo

Les Extatiques à Paris La Défense

Exposition d’art contemporain à ciel ouvert imaginée en 2018 par Fabrice Bouteau pour Paris La Défense afin de célébrer les 60 ans du quartier de La Défense et pour y intégrer l’art comme moyen de créer du lien, du plaisir et de la séduction, Les Extatiques reviennent du 24 juin au 3 octobre !

Un parcours artistique hors normes, né de la rencontre et de l’échange entre le territoire et les artistes. Un voyage poétique, atypique, de l’Esplanade de La Défense aux jardins de La Seine Musicale où l’expérience de l’ultra-urbanisme des hautes tours laisse la place à la création, à la découverte de certains endroits, pour ressentir la beauté peu connue de La Défense.

Les Extatiques, pour s’extasier de pas en pas, à la découverte d’œuvres d’art cachées, qui défient nos sens, transforment notre vision du réel, du quotidien, changent les perspectives et nous amènent à regarder les lieux différemment.

Des œuvres d’art improbables qui « cassent les codes », qui jouent des temps, des échelles, et transforment la minéralité du paysage de La Défense pour une promenade confondante où la liberté de regarder, de s’enthousiasmer, de critiquer est de rigueur.

Les œuvres situées en plein air sont accessibles à tous, tout en permettant de respecter les consignes sanitaires, notamment la distanciation sociale, alors n’hésitez plus et soyez extatique !

Retour sur les Extatiques 2020

En 2020, l’exposition d’art contemporain à ciel ouvert « Les Extatiques » s’est déroulée du 26 juin au 4 octobre, et pour la première fois, le département des Hauts-de-Seine co-réalise l’édition avec Paris La Défense, augmentant par la même occasion le terrain de jeux des artistes allant de l’esplanade de La Défense aux jardins de La Seine Musicale.

Plusieurs artistes ont installé leurs œuvres sur le toit du Jardin Bellini et sur le Parvis de La Seine Musicale, en aval de l'île Seguin à Boulogne-Billancourt dans les Hauts-de-Seine.

Intitulée « Rien à voir », l’exposition de 2020 a proposé durant 3 mois une vingtaine d’œuvres en plein air, la plupart ayant été créées spécialement pour l’occasion. C’est une nouvelle fois Fabrice Bousteau qui a assuré la direction artistique, la composant comme un parcours hors du commun entre le territoire et les artistes, au cœur du premier quartier d’affaires européen.

Comme un fil conducteur entre les deux sites d’exposition, l’artiste Fabrice Hyber a installé HommeFemme à La Seine Musicale, et de petits personnages verts dans le Bassin de Takis, dont les orifices corporels déversent des filets d’eau. Comme une manière de nous dire que la nature reprend toujours ses droits.

Cette édition a su composer avec les restrictions sanitaires et la distanciation sociale.

Si vous avez raté cette exposition, vous pouvez dès à présent découvrir ou redécouvrir les œuvres incontournables de cette édition Les Extatiques 2020, une balade virtuelle à travers 3 parcours artistiques sur différents types de supports : photos, audios, vidéos, archives.
Il n’y a vraiment pas « Rien à voir », sur notre page : Opengallery

Retour sur les Extatiques 2019

En 2019, pour la deuxième édition, l’exposition d’art contemporain, Les Extatiques de Paris La Défense avait pour thèmes l’air et le vent.

Neuf artistes, toujours sous la direction artistique de Fabrice Bousteau, avaient pris possession de l’Esplanade de La Défense pour, une nouvelle fois encore, consacrer le quartier de La Défense à Paris comme quartier d’art et de vie.

Vous avez adoré cette balade à travers 9 œuvres d’art renversantes faites d’air, d’eau, de sculptures, de photographies et de gravures. Une invitation à respirer sereinement, à changer d’air.

Une exposition gonflée dont la clôture a été intégrée à la programmation Nuit Blanche.

Redécouvrir Les Extatiques 2019

Retour sur les Extatiques 2018

Créée par Paris La Défense en 2018 à l’occasion des 60 ans du quartier d’affaires, l'exposition d’art contemporain Les Extatiques a pour finalité d’apporter de la poésie sur ce territoire culturel unique au monde.

Pour cette première édition, pas de thème proposé, juste 108 jours de parcours artistique accessible à toutes et tous, proposé sur l’espace public, pour enrichir notre perception des lieux.

Une expérience multi-sensorielle surprenante où se rencontrent musique, cinéma et art contemporain et qui perdure aujourd’hui grâce notamment au Banc public, une œuvre de Lilian Bourgeat sur lequel on redécouvre son âme d’enfant ou encore grâce au parcours sonore inédit proposé par le Collectif artistique Soundwalk Collective.

Redécouvrir Les Extatiques 2018