Nature en ville

Pratiquer une gestion adaptée à chaque espace vert

Jardinières de l_esplanade de La Défense octobre 2021 © Augustin Detienne

Afin d’appliquer les bons traitements aux végétaux, Paris La Défense utilise le principe de la gestion différenciée. L’intérêt ? Eviter les soins d’entretien intensifs et privilégier un panel de traitements adaptés : désherbage manuel, diminution de l’arrosage artificiel au profit d’une récupération des eaux pluviales… Par ailleurs, afin de mieux connaitre ces espaces, les caractéristiques des sols et de la dalle, Paris La Défense a commencé un important travail de collecte de données.

Arroser différemment selon les espaces verts… et la météo !

Jardin partagé des Reflets mai 2017 © 11h45

Responsable de l’entretien des espaces verts du quartier, Paris La Défense travaille à rationaliser la consommation en eau en intégrant les contraintes d’un climat plutôt méditerranéen sur une dalle à plusieurs mètres au-dessus du sol. Premier principe : réduire en amont les besoins en eau puis arroser de façon personnalisée selon les types de végétation.

Pour les espaces verts, l’intensité d’usage, la profondeur du sol et l’importance de la surface sont prises en compte. La station météo contribue amplement à cette gestion raisonnée de l’eau car elle permet d’ajuster les quantités versées selon le niveau de pluie attendu. Si les précipitations ont été suffisantes, la station coupe l’arrosage. Des systèmes de goutte-à-goutte sont également déployés en plusieurs points stratégiques. Particulièrement adaptés aux arbustes, ils permettent de réduire de 50 % la consommation d’eau.

Un bon entretien global est également indispensable dans cette gestion quotidienne de l’eau. C’est ainsi que quatre agents de Paris La Défense vérifient notamment l’étanchéité, la maçonnerie, l’état du dallage et la propreté de l’espace public. Le contrôle passe aussi par une bonne gestion des capteurs d’eau pour éviter les fuites.

Résultat de tous ces efforts : une consommation passée de 113 000 m3 en 2020 à 46 600 m3 en 2021. De bons résultats cependant à tempérer car l’été 2021 a été relativement pluvieux. Au lieu de deux mois, l’arrosage s’est limité à trois semaines.

Une démarche récompensée

Label Eco Jardin

Le label EcoJardin, qui récompense et atteste de la gestion écologique des espaces végétalisés, a été obtenu en 2020 par l’établissement public pour le jardin des Reflets. Prochaine étape ? Paris La Défense poursuit actuellement cette démarche de labellisation pour 10 autres sites du territoire : jardin Majunga, jardin de l’Arche, place de l’Iris, parc Diderot, square de la Dame Blanche, terrasses Boieldieu, jardins partagés Boieldieu, square Regnault - rue Regnault et complexe Oxygen.

Le saviez-vous ?

  • Le choix des plantations locales permet de réduire la consommation d’eau pour l’arrosage.
  • L’eau pluviale est récupérée et réutilisée pour l’arrosage des plantations. Elle est aussi drainée en direction des espaces plantés.
  • Les briques pilées issues des travaux sur le boulevard Circulaire pourront être recyclés et utilisés comme substrat végétal.

Revenir en haut