Rendez-vous sur le site de Paris la Défense Arena

Covid-19 et travail : l’expérience de Paris La Défense

En ces temps inédits, nous avons souhaité témoigner de notre propre expérience, en évoquant les dispositifs mis en place au sein de l’établissement public Paris La Défense et en partageant nos bonnes pratiques et astuces pour vivre la situation de la meilleure façon possible.

3 questions à Nathalie Mottez, Directrice de l’Expérience collaborateur de Paris La Défense.  

D’un point de vue de la gestion des ressources humaines, quelles sont les mesures prises par Paris La Défense depuis le début du confinement ?    
En tant qu’établissement public, nous avons l’obligation de poursuivre notre mission de service public, notamment d’assurer en continu la surveillance du quartier d’affaires. Nos équipes du poste central de sécurité travaillent par roulement, suivant une organisation qui leur évite de se croiser lors de la relève. Nous avons également renforcé les prestations de nettoyage de nos locaux, bien rappelé et affiché les gestes barrières et assuré l’approvisionnement en gels hydro alcooliques.

Certaines activités non critiques, qui ne pouvaient pas être menées à distance, ont été suspendues. Les autres collaborateurs, une très grande majorité de nos effectifs, sont en télétravail. Nous expérimentons cette façon de travailler depuis un an et demi, les outils et infrastructures informatiques sont donc déjà rodés. Nos équipes IT poursuivent leur appui à distance et permettent ainsi d’assurer la continuité d’activité dans les meilleures conditions qui soient. Merci à eux !

Par ailleurs,  très attentif aux collaborateurs qui sont touchés de près ou de loin par la maladie et à ceux qui sont isolés, le Comex reste très vigilant quant à la santé physique et morale des collaborateurs et partage, lors de réunions très régulières, l’évolution de l’état de santé des équipes. 

Quels outils et astuces utilisent ceux qui télétravaillent ?   
Travaillant habituellement en flex office, tous les collaborateurs disposent d’ordinateurs portables et de téléphones mobiles. Et ils exploitent aujourd’hui pleinement tous les outils déjà déployés dans le cadre de nos pratiques de travail et modes de fonctionnement habituels qui valorisent l’autonomie, le travail en équipe et la transversalité  : partage électronique des dossiers, visio-conférence, tchat, email ou tout simplement coup de fil… Il n’y a plus de barrières ! En revanche, nous devons redoubler de vigilance en matière de sécurité informatique et à bien sensibiliser nos collaborateurs sur tous les risques de cyber-sécurité. Nous allons profiter de cette période pour nous former à distance, en visionnant des MOOC sur les bons réflexes à avoir en la matière.

Et pour que chacun puisse trouver ses repères dans un contexte de télétravail maintenant quotidien, nous partageons aussi de bonnes pratiques sur notre Intranet et nous encourageons nos collaborateurs à y participer via des articles ou témoignages.

Quels conseils donneriez-vous aux autres entreprises ?   
Travailler tous les jours depuis chez soi est inhabituel. Veiller au moral des troupes est une priorité, et nous nous attachons à maintenir le lien social et à nous soucier les uns des autres. La Directrice Générale envoie chaque jour un message d’encouragement ou un billet d’humour à l’ensemble des collaborateurs et nous continuons d’échanger de façon constructive avec notre CSE. Nos managers sont mobilisés pour maintenir la cohésion au sein des équipes. Il est important de se recréer des rituels, en se donnant par exemple rendez-vous chaque matin pour se dire bonjour et échanger comme on le ferait à la machine à café, et pas seulement à propos du travail ! Il est aussi important de savoir s’arrêter, de s’offrir des temps de respiration, entre collègues ou avec ses proches. En cette période de confinement, la frontière entre travail et vie personnelle est plus ténue. Il est donc essentiel de séparer les deux, même symboliquement, en aménageant à la maison un espace dédié au travail, et en imposant, à l’issue de la journée, une activité qui marquera la fin du travail. Et au-delà des activités professionnelles, la vie sociale doit se poursuivre. Nous encourageons nos équipes à la maintenir, en prolongeant les moments de convivialité déjà existants sous une autre forme, comme les cours de yoga à distance et les afterworks sur Teams, ou faire preuve de créativité pour en inventer d’autres !

Les dernières actualités sur le même thème