Rendez-vous sur le site de Paris la Défense Arena

TOP 5 : Des œuvres d’art à (re)découvrir en 2020

Quelle exposition voir en 2020 ? Ne cherchez plus ! Paris La Défense est un véritable musée à ciel ouvert qui se renouvelle d’année en année pour continuer à étonner les habitués du quartier, mais aussi les petits nouveaux. Après les projets immobiliers et espaces publics, découvrez notre top 5 des œuvres d’art à découvrir, ou à revoir, en 2020. Suivez le guide et ouvrez les yeux !

L’Araignée rouge de Calder, les Personnages Fantastiques de Mirò… Vous connaissez déjà les grandes œuvres qui font de Paris La Défense un haut lieu de la culture, mais connaissez-vous les petits nouveaux ? En effet, Paris La Défense entend bien renouveler sa collection et mettre en avant des œuvres spectaculaires, poétiques et qui invitent à la réflexion ou à la contemplation. Un petit tour pour découvrir les cinq nouvelles pépites éparpillées sur le territoire, ça vous tente ? C’est parti !

La voiture sur le lampadaire

La voiture sur le lampadaire

Difficile à louper, l’œuvre, créée spécialement par Benedetto Bufalino pour l’édition 2019 des Extatiques, a depuis officiellement rejoint la collection d’art de Paris La Défense. L’artiste se plait à provoquer des rencontres inattendues entre un objet et un territoire à priori incompatibles. Sur l’esplanade, l’artiste a donc décidé tout naturellement d’y implanter… une voiture ! Perchée au sommet d’un mât de 4 mètres de hauteur, elle devient lampadaire et s’illumine la nuit. Qui a dit que l’art était ennuyant ?

: La voiture sur le lampadaire sera très prochainement visible dans le quartier Valmy, entre l'immeuble Spaces et la Grande Arche.

Murs/installation de Sébastien Preschoux et Vhils

Le street art était aussi à l’honneur en 2019, avec l’arrivée de deux fresques murales signées Vhils et Sébastien Preschoux. Exécutées par les deux artistes à l’occasion de l’Urban Week, ces créations monumentales s’offrent désormais aux regards des riverains des Jardins de l’Arche.

Preschoux

La spécialité de Sébastien Preschoux, c’est l’art optique. Sous la direction artistique de Quai 36, l’artiste français a réalisé « Slinky » qui regroupe deux œuvres :
L’œuvre murale et picturale consiste en un enchaînement de couleurs, de formes et d’effets cinétiques, imaginés pour accompagner artistiquement le trajet des usagers.
La seconde œuvre est une installation avec des fils tendus, pensée comme une immersion où seul le mouvement de l’humain fait vivre la matière, l’œuvre n’étant visible que si le passant lève les yeux.

: Ces œuvres sont situées dans les Jardins de l’Arche, sous la promenade piétonne reliant le Jardin Gilles Clément aux Terrasses Valmy.

Vhils

L’œuvre que Vhils a réalisée pour Paris La Défense s’inscrit dans le cadre de son projet emblématique intitulé « Scratching the Surface » («gratter la surface»). On y voit deux visages anonymes harmonieusement complétés de motifs géométriques. L’ambition de l’artiste consiste à interpeller les passants et à humaniser le quartier.

: Ces œuvres sont situées dans les Jardins de l’Arche à deux pas de l’Ieseg.

Banc public

Banc Public

Imaginée à l’occasion de l’édition 2018 des Extatiques, Banc public est une œuvre de Lilian Bourgeat. Véritable maître des jeux d’échelles, l’artiste transforme notre perception de l’espace en grandissant les objets de notre quotidien. Pas d’inquiétude donc si vous tombez nez à nez avec un banc démesuré en vous rendant au bassin Takis. 1,50 mètres de haut, 2 mètres de long et une question : quelle est la place de l’Homme devenu insecte face à ses propres créations ? Ceux qui n’ont pas encore testé son assise et le point de vue incroyable qu’il offre auront donc tout loisir de le faire !

: Ce banc hors norme se trouve sur l’esplanade de La Défense et près du Bassin de Takis.

Beautiful view #1

Beautiful View #1

Vue imprenable garantie… Enfin, à condition de faire un petit effort d’imagination ! Sabrina Lang et Daniel Baumann, deux artistes suisses engagés dans l’art public, nous proposent une mini tribune de 4 sièges positionnée en haut d’un mat de 22 mètres. Littéralement hors de portée, cette œuvre d’art humoristique et poétique vous fera à coup sûr lever les yeux.

: L’œuvre est visible sur les Terrasses de l’Université à Nanterre, face à l’axe Jetée – Grande Arche – Arc de Triomphe.

Demain, de nouvelles commandes artistiques accompagneront sans nul doute les projets de Paris La Défense. En attendant, venez découvrir les mobiliers de Forme Publique !

À suivre : Notre top 5 des bonnes actions à faire en 2020.

Découvrir toutes les œuvres de Paris La Défense Art Collection

Les dernières actualités sur le même thème