La collection permanente d’œuvres d’art s’enrichit de 10 œuvres

Entrée parking Reflets 1 Octobre 2021 © Bénédite Topuz

Avis aux amateurs d’art ! Comme chaque année, à la fin de l’exposition d’art contemporain Les Extatiques, une œuvre est choisie pour rejoindre la collection permanente de Paris La Défense. Eh bien, cette année, ce sont deux œuvres qui sont conservées. Et mieux encore, le festival street culture Urban Week Paris La Défense nous a aussi permis de pérenniser 8 œuvres supplémentaires, que vous avez certainement dû voir en vous promenant dans les quartiers de La Défense.

On vous embarque dans une visite guidée de ce nouveau patrimoine culturel !

Plan d'implantation des nouvelles oeuvres d'art
Cube sphere gold Cyril Lancelin Les Extatiques Juin 2021 © Martin Argyroglo

Cube sphere gold Cyril Lancelin Les Extatiques Juin 2021 © Martin Argyroglo

Ce cube, qui n’est pas sans rappeler la Grande Arche de La Défense, offre une expérience cinétique ouverte sur l’espace public par l’assemblage régulier de sphères métalliques réfléchissantes. L’œuvre rejoindra prochainement le parvis de la tour Saint-Gobain.

Rezilientia, de Ghyslain Bertholon

Rezilentia Ghyslain Bertholon Les Extatiques Juin 2021 © Martin Argyroglo

Rezilentia Ghyslain Bertholon Les Extatiques Juin 2021 © Martin Argyroglo

Parfaitement intégrée aux nouvelles jardinières de l’esplanade où elle prend tout son sens, la sculpture évoque avec optimisme la résilience de la nature face aux catastrophes écologiques.

4 œuvres d’OakOak : Phenakistiscope, Skateur, Mario in the city, Whalestreet

En détournant les infrastructures pour offrir un nouveau regard sur le territoire, l’artiste donne la possibilité d’imaginer l’espace urbain de manière plus poétique en ajoutant ses propres références qui ont souvent trait à l’univers geek.

  • Phenakistiscope Octobre 2021 © Bénédite Topuz
  • Skateur Octobre 2021 © Bénédite Topuz
  • Mario in the City Octobre 2021 © Bénédite Topuz

4 œuvres de Levalet : Gazette, Au pied de la tour Ariane, Entrée parking Reflets 1, Quartier Saisons

Interrogeant avec humour le monde du travail, Charles Leval (dit Levalet) a disséminé des personnages dessinés à l'encre de chine dans un jeu de dialogue visuel et sémantique avec l'environnement présent.

  • Gazette Octobre 2021 © Bénédite Topuz
  • Au pied de la tour Ariane Octobre 2021 © Bénédite Topuz
  • Entrée parking Reflets 1 Octobre 2021 © Bénédite Topuz

Les dernières actualités sur le même thème