Rendez-vous sur le site de Paris la Défense Arena

Total Michelet

Année de construction : 1985
Architectes : Jean Willerval, Henri La Fonta, Michel Andrault et Pierre Parat
Superficie : 77 750 m²
Hauteur : 120 m 34 étages ()
Tél : 01 41 35 45 45
Adresse : 24, Cours Michelet - 92800 Puteaux
Parking le plus proche : Michelet
Métro le plus proche : Esplanade de La Défense


Unique immeuble de grande hauteur dans un quartier à taille humaine, la tour Total Michelet apparaît comme l’héritage d’un plan qui n’a jamais vu le jour. Au début des années 1970, un projet de tours jumelles proches de la tour Franklin est en effet prévu. Mais l’association des architectes les plus présents à La Défense donne naissance à un édifice hybride composé de deux tours identiques reliées par un corps central.
Les façades alternent vitres teintées et allèges claires soulignant, au même titre que la volumétrie, le caractère transgressif de la tour par rapport aux autres édifices.
 
Un mot sur les architectes
 
Avant d’être architecte, Henri La Fonta s’essaye d’abord à la sculpture et à la peinture. Sa formation à l’École Camondo le conduit toutefois vers l’architecture. En 1977, il fonde sa propre agence. Agence qui s’impose très vite notamment grâce à la créativité et la rigueur conceptuelle dont il fait preuve dans ses réalisations. À La Défense, Henri La Fonta est, dès les années 1980, le principal instigateur du renouveau des immeubles de bureaux. Le quartier d’affaires lui doit Les Miroirs ainsi que les tours Pascal et Voltaire.
 
Michel Andrault (1926) et Pierre Parat (1928) s’associent en 1957 et occupent pendant près de quarante ans une place prépondérante sur la scène architecturale française. En 1985, ils font leur entrée à La Défense et s’imposent, au même titre qu’Henry La Fonta, comme les architectes les plus influents du site. Ils accompagnent sa mutation sur près de dix ans et signent plusieurs plans-masses. Au niveau réalisations, Michel Andrault et Pierre Parat participent à une dizaine de projets dont la restructuration du CNIT et  les tours Société générale.
 
Jean Willerval (1924-1996) débute sa carrière en 1959, principalement dans le Nord-Pas-de-Calais, sa région natale. Ses premières œuvres marquantes sont entre autre l’église Saint-Jean-Bosco à Mons-en-Baroeul et le palais de justice de Lille. À La Défense, Jean Willerval débute par un projet qui se classe premier lors de la consultation pour Tête Défense en 1980 mais qui ne sera pas réalisé. En 1984, il renoue avec les prismes des années 1920 pour la tour Allianz One. La même année, il cosigne la tour Descartes avec Fernando Urquijo et Giorgio Macola. En association avec Bernard Lamy, il se charge de la tour Gan Eurocourtage. Projet qui, après une longue interruption, sera repris par son fils, Bruno Willerval.

Total Michelet
Michelet