Empreintes

Répondre à l’appel à projets

La réussite des candidats à Empreintes passe par des programmes soutenables sur le plan environnemental, la maîtrise économique et technique des projets, et des propositions de montages innovants. Nouveaux candidats, partenaires réguliers ou occasionnels du territoire, Empreintes s’adresse à tous les profils d’acteurs.

Une consultation en deux temps

CALENDRIER CONSULTATION © Matador

© Matador

Une phase de Marque d’intérêt, commune à l’ensemble des sites, visera à recueillir l’intérêt des groupements pour un ou plusieurs sites. Le jury retiendra 4 groupements maximum par site. La durée prévisionnelle de cette première phase est de 6 mois.

La date de remise des candidatures est fixée au 30 mai 2022

Une phase de Projet permettra aux candidats retenus de construire une proposition répondant à l’ensemble des critères exposés dans le dossier de consultation remis au lancement de cette seconde phase. Ponctuée d’échanges avec Paris La Défense et ses partenaires, sa durée prévisionnelle, pour chaque site, sera de 6 à 9 mois en fonction de la complexité. Le lancement de la phase 2 pourra être séquencé en deux temps :

  • 3e trimestre 2022 : Jean-Moulin et Ségoffin,
  • Courant 2023 : Demi-Lune, Gambetta, Liberté.

Après notification des résultats, une période d’exclusivité s’ouvrira avec le groupement classé premier pour chaque site. Elle sera notamment consacrée à la mise au point des modalités de transfert des droits (cession, bail à construction…), éventuellement assorties de réserves du jury. Le montage choisi devra garantir la maitrise des programmations et la diversification du modèle économique de Paris La Défense. En cas de non-aboutissement des négociations, Paris La Défense pourra se tourner vers le candidat arrivé deuxième.

Un appel à tous les talents

Les candidats pourront être des opérateurs historiques ou de « jeunes pousses » associées à des intervenants expérimentés. Chaque groupement devra réunir :

  • un ou plusieurs opérateurs immobiliers dont l’un aura vocation à être le mandataire du groupement,
  • un ou plusieurs architectes et urbanistes maîtrisant également l’urbanisme transitoire (pour le site Liberté notamment),
  • un bureau d’études techniques rompu aux interventions sur dalle en milieu urbain dense pour les sites le nécessitant,
  • un bureau d’étude spécialisé en développement durable, en écologie urbaine (végétalisation, recyclage, adaptabilité et réversibilité des programmes, mobilités douces…),
  • des compétences en programmation et paysage,
  • un économiste.

La Banque des territoires

L’action de la Banque des territoires vise à accompagner le développement de territoires plus connectés, plus durables, plus inclusifs et plus attractifs. La Banque des territoires est attentive aux enjeux d’innovation, qu’elle soit architecturale, technique, programmatique ou d’usages.

La Banque des territoires se tiendra à disposition des futurs groupements sélectionnés par Paris La Défense pour étudier, en toute confidentialité, les sollicitations en vue d’une intervention éventuelle en tant que tiers-investisseur.

Revenir en haut