Rendez-vous sur le site de Paris la Défense Arena

Passerelle des Bouvets

  • Espaces publics
  • Réalisé

En bref

Maître d’ouvrage : Paris La Défense
Maîtrise d’oeuvre : Marc Mimram Architecte (Nathalie Kreib, Razvan Ionica, Aldo Turchetti, Laurent Becker, Sergio Pauletto, Nicolas Videgrain)
Marc Mimram Ingenierie Bureau d’Etude Structure
Paysagistes : D'ici Là
Eclairage : Pixelum
Entreprises : Bouygues TP, Zwahlen et Mayr

Livraison : 2012

Aérienne et élégante

Conçue par Marc Mimram, et aménagée par Paris La Défense dans le cadre du Plan de Renouveau de La Défense dans le but de créer une nouvelle entrée à l’Ouest de La Défense, la passerelle des Bouvets offre aujourd’hui une liaison piétonne de qualité. Cette passerelle à hauban à la silhouette élégante relie le parvis, les tours du quartier Valmy et les quartiers de logements de Nanterre et de Puteaux.

Posée dans la continuité de la dalle du parvis de La Défense, la passerelle des Bouvets s’élance du cours Valmy vers l’immeuble Basalte. Afin de ne pas dépasser une pente de plus 2 %, la passerelle haubanée est accrochée par l’intermédiaire d’une entretoise métallique au bord de la dalle en porte-à-faux située au premier étage, de façon à assurer la continuité en élévation du tracé. Le cheminement principal est accessible aux personnes à mobilité réduite sans disposition particulière grâce à sa faible inclinaison.

Un projet de quartier important

La passerelle des Bouvets est étroitement liée aux deux autres grands projets définis pour l’aménagement de ce secteur :

  • la couverture de la tranchée routière de la RN 314 (et par conséquent la suppression des nuisances sonores et de la pollution) 
  • la construction de l’immeuble Basalte.

L’évolution rapide de ce quartier a conduit Paris La Défense a engager une réflexion approfondie sur les liaisons piétonnes et routières ainsi que sur le réaménagement des abords de la passerelle des Bouvets. Cela a abouti en particulier à compléter la réalisation de cette passerelle par un espace public situé au niveau du premier étage de l’immeuble Basalte à partir duquel sont redistribués les flux piétons.
Sous la passerelle, le boulevard des Bouvets permet l’accès aux parkings situés en sous-sol. Enfin, une contre-allée, parallèle à ce boulevard distribue quant à elle les flux piétons d’est en ouest dans un cadre urbain valorisé par un traitement paysager.

Un environnement contraignant

L’implantation des appuis de la passerelle est très contrainte en raison de la présence de constructions souterraines, ainsi que la présence d’un ovoïde profond en limite du boulevard des Bouvets.

C’est la configuration particulière du site, ainsi que les charges admissibles par les structures existantes qui ont imposé le transfert de la quasi-totalité des charges vers un appui central. Ce mât, d’une hauteur de 16 mètres, maintient le tablier en place grâce une série de 17 câbles. Comme le tracé de la passerelle suit la géométrie des bâtiments situés de part et d’autre, ce qui lui donne cette légère forme de « S », neuf câbles ont dû être déviés hors de leur plan par les déviateurs fixés au caisson principal afin de reprendre correctement les efforts. Bouygues TP et Zwahlen et Mayr se sont chargés de réaliser ces travaux.

Fonctionnelle et esthétique

Pour cette passerelle, le choix des matériaux participe à la qualité du rendu final. La surface de marche est constituée de dalles de pierre bleue belge posées sur la charpente métallique. La zone d’appui est prévue en néoprène de façon à réduire les vibrations induites par la marche et rendre celle-ci plus confortable. Les gardes corps sont vitrés avec des panneaux de verre courbe, suivant les rayons du tracé. L’éclairage fonctionnel est assuré par des profilés LED incorporés dans la main courante en bois. Ses qualités architecturales ainsi que son emplacement font de la passerelle des Bouvets un nouvel élément incontournable de la vie des habitants et usagers du quartier.

La passerelle des Bouvets a été livrée en mai 2012.