Rendez-vous sur le site de Paris la Défense Arena

Gestion différenciée des espaces verts

Mobilier et nouveaux usages



Pelouse du Bassin de Takis

Rendu final




Prairie fleurie du bassin Agam

État des lieux


Intention : une estrade continue

Recherches

Rapprocher l'homme et le végétal
 
 



Le banc de Dan Kiley est le point de départ d’une réflexion sur le mobilier dans les espaces plantés. L’objectif est de rapprocher et d’immerger les usagers et les visiteurs de La Défense aux jardins, aux plantes et au vivant.
Les mobiliers proposés offrent des nouvelles postures et peuvent devenir le support de communication.

Engazonné depuis peu, cet espace offre un lieu de détente et une vue privilégiée sur Paris.
La Maitrise d’ouvrage souhaiterait rendre cet espace accessible au public dans la continuité des aménagements autour du bassin Takis.

Surface totale : 455 m²
Linéaire traité : 31 m²

Une large estrade en bois , dont la structure reprend le design du mobilier de Dan Kiley, s’appuie sur la marche existante qui traverse la pelouse.
Elle offre une assise informelle et une nouvelle pratique des espaces plantés (à ce jour peu accessibles).
Elle sera à tester dès le lundi 1er août !


À gauche : état initial - À droite : état projeté.

Réflexions autour des espaces verts de La Défense :
     - 1970: essais de plantations sur dalle. étude de profondeur // recherches de variétés adaptées // étude des effets de l’exploitation et de la fréquentation des pelouses.
     - 2013: État des lieux et plan de gestion écologique, Tour OPUS 12, Sébatien Dellinger (Devernn Conseils Ingénierie).
     - 2015: Végétalisation du quartier d’affaire de La Défense (Université Paris Sorbonne). Proposition d’étudiants.
     - 2016 : Vers une gestion différenciée de La Défense, des espaces verts plus écologiques et la biodiversité en ville.

Immerger l’usager dans la Prairie Fleurie et lui offrir une nouvelle expérience de pause : s’allonger dans la prairie sur un fauteuil en bois.
Ces mobiliers deviennent un support de communication par des éléments sérigraphiés qui se fixent sur les lattes de bois.

5 bancs seront installés à partir du jeudi 28 juillet pour observer de plus près la nature, pique-niquer ou faire une sieste. À tester !