Les Extatiques 2022

Les Extatiques à La Seine Musicale

Les Extatiques 2022 visuel dossier

Pour la quatrième fois, Les Extatiques s’installent à La Seine Musicale, où le Département des Hauts-de-Seine expose les œuvres de cinq artistes autour de la thématique du vivant sur le toit-jardin et le parvis de cet emblème culturel du département.

Exposition gratuite dans l’espace public (parvis et coursive nord) et au Jardin Bellini.
Le Jardin Bellini est ouvert tous les jours de 11 h jusqu’à la tombée de la nuit (du 22 au 31 juillet : 11 h-22h / du 1er au 31 août : 11 h-21h / du 1er septembre au 2 octobre : 11h-20h).

Les artistes de la programmation

  1. VICTORIA KLOTZ - Les Hôtes du logis
  2. ELSA TOMKOWIAK – OUT/Codamela (la cascade) et OUT/Suite homochromique
  3. MARCUS COATES – Natural calender
  4. HENRIQUE OLIVEIRA - Desnatureza 5
  5. MARIE DENIS - Louise
Les Extatiques 2022 - plan localisation des œuvres côté La Seine Musicale

Les Extatiques 2022 - plan de localisation des œuvres côté La Seine Musicale

1. VICTORIA KLOTZ - Les Hôtes du logis, 2013

Victoria Klotz - Les Hôtes du logis, 2013 © Victoria Klotz

Victoria Klotz - Les Hôtes du logis, 2013 © Victoria Klotz

VICTORIA KLOTZ

Née en 1969. Vit et travaille à Bagnères-de-Bigorre.

Diplômée des Beaux-Arts, Victoria Klotz s’installe dans les Pyrénées, centrant sa pratique sur une expérience des territoires naturels et de l’animalité. Curieuse des rencontres que font les hommes avec la vie sauvage, elle s’intéresse aux histoires et aux mythes qui les fondent. Son intérêt pour la pensée de la nature l’amène à intervenir in situ, dans le cadre de commandes publiques, au sein de sites naturels ou d’espaces urbains

L’œuvre pour La Seine Musicale

La série de sculptures Les Hôtes du logis se déploie tout au long du parcours et met en scène des présences animales. Alors que nous considérons la ville comme un territoire essentiellement humain, elle est en réalité un écosystème investi aussi par les animaux. Les espèces animales présentées ici, plus vraies que nature, ont la particularité d’être des animaux commensaux, c’est à dire associés à une espèce différente – ici les humains – et profitant de ses aliments sans lui porter préjudice. Ces surprenants invités viennent chercher auprès de l’homme, le gîte et le couvert. Ils nous rappellent que, de tout temps, l’être humain et l’animal ont cohabité et partagé l’espace public.

Les Hôtes du logis, 2013
Mousse polyéthylène, bois, métal

2. ELSA TOMKOWIAK – OUT/Codamela (la cascade) et OUT/Suite homochromique, 2022

Elsa Tomkowiak - Projet pour les Extatiques 2022 © Elsa Tomkowiak

Elsa Tomkowiak - Projet pour les Extatiques 2022 © Elsa Tomkowiak

ELSA TOMKOWIAK

Née en 1981. Vit et travaille à Douarnenez.

Les œuvres d'Elsa Tomkowiak s'offrent comme des dispositifs à expérimenter, des volumes à traverser. Estompant les limites entre peinture et sculpture, l'artiste déploie ses gammes colorées dans l'espace. Ses installations mettent en scène de savantes collisions de couleurs franches et saturées. L'énergie de ses gestes et des outils qui les prolongent (brosses, balais...) est d'autant plus perceptible qu'elle est souvent révélée par des matériaux transparents qui laissent la lumière les traverser.

L’œuvre pour La Seine Musicale

Elsa Tomkowiak investit les contres marches des majestueux escaliers de La Seine Musicale en y déployant le spectre lumineux. Les couleurs accompagnent le spectateur dans sa déambulation et invitent à une expérience chromatique magique et changeante.

OUT/ Codamela (la cascade), 2022
Vinyle, peinture

3. MARCUS COATES – Natural calender, 2022

Marcus Coates - Arrivals Departures © Jannes Linders

Marcus Coates - Arrivals Departures © Jannes Linders

MARCUS COATES

Né en 1968. Vit et travaille à Londres.

Une grande partie du travail de Marcus Coates se concentre sur les environnements naturels et leurs manifestations dans notre imaginaire. Pour lui, la manière dont nous expérimentons le monde naturel est fondamentale dans nos attitudes et prises de décision envers toute forme de vie. Son travail cherche à tester les perceptions qui façonnent nos perspectives culturelles, au détriment d’autres espèces. L’artiste a pour habitude de collaborer avec des personnes issues d’un large éventail de disciplines comme des anthropologues, ornithologues, preneurs de son de la faune, chorégraphes, politiciens, psychiatres, consultants en soins palliatifs, musiciens, ou encore de primatologues.

L’œuvre pour La Seine Musicale

L’artiste réactive une pièce emblématique intitulée « Nature Calendar ». Ce « calendrier de la nature » compile, grâce à la collaboration de chercheurs, de naturalistes amateurs et de projets citoyens, les actualités de la biodiversité qui se produisent à Paris et ses environs pendant les trois mois de l’édition. Dans une volonté de détourner le principe de la news et le mobilier urbain existant, l’artiste diffuse ces actualités sur l’écran géant de La Seine Musicale comme de véritables informations en temps réel, transformant ainsi les événements naturels locaux en de véritables nouvelles essentielles à la compréhension de notre monde.

Nature Calendar, 2022
Textes diffusés sur l’écran géant de La Seine Musicale

4. HENRIQUE OLIVEIRA - Desnatureza 5, 2022

Henrique Oliveira - Common Root, 2019 - Arte Sella, Italy

Henrique Oliveira - Common Root, 2019 - Arte Sella, Italy © Courtesy Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris

HENRIQUE OLIVEIRA

Né en 1973. Vit et travaille à Londres.

Passant des territoires de l’architecture à ceux de la sculpture, les créations hybrides d’Henrique Oliveira interrogent la nature originelle des matériaux pour en redéfinir leurs usages ordinaires. Dans ses installations, le public est attiré dans des situations étranges où les interventions sculpturales mêlent et brouillent les frontières entre sensualité et inconfort. Ses œuvres jouent un rôle de miroir contemporain et reflètent la position de l’être humain dans sa relation avec la nature.

L’œuvre pour La Seine Musicale

Une nouvelle sculpture d’Henrique Oliveira investit le jardin Bellini de la Seine Musicale. Réalisée grâce à une marqueterie de bois issu de palettes recyclées, elle crée l’illusion de racines d’arbres émergeant du sol pour se rejoindre en un nœud central.

Desnatureza 5, 2022
Métal, papier mâché, bois de récupération

5. MARIE DENIS – Louise, 2022

Marie Denis - Courtesy Galerie Alberta Pane © ADAGP 2022

Marie Denis - Courtesy Galerie Alberta Pane © ADAGP 2022

MARIE DENIS

Née en 1972. Vit et travaille à Paris

Le travail de Marie Denis est avant tout centré sur l'objet et la manière dont celui-ci peut être réinventé. Sa démarche s'articule également autour de principes botaniques. Ses installations et ses sculptures sont conçues à partir de matériaux bruts et d’autres objets détournés de leurs ancrages culturels habituels. L’artiste aime contourner les règles pour réaliser ses visions ; les règnes de la nature incarnent son fil d’Ariane.

L’œuvre pour La Seine Musicale

Marie Denis produit une nouvelle sculpture en hommage à la grande artiste Louise Bourgeois. Intitulée Louise, cette sculpture de métal prend la forme d’une chimère, animal fabuleux unissant deux espèces en une. Ici, la flore croise la faune en un organisme aussi beau qu’inquiétant : mi-ramures, mi-araignée. Les pattes de l’araignée, référence directe à Louise Bourgeois, sont comme autant de pistils qui fusionnent avec les ramures et feuillages dont elle fait partie intégrante.

Louise, 2022
Aluminium

Revenir en haut